Expériences insolites

Voici quelques uns de mes meilleurs souvenirs de voyage, ou des moments originaux et inoubliables de mes différentes aventures autour du monde. Il n’y a pas d’ordre chronologique ni de préférence, c’est balancé en vrac !

Bien sûr, cette liste n’est pas là pour me mettre en avant mais pour montrer qu’on peut vivre des choses vraiment incroyables dès lors qu’on sort un peu de sa zone de confort et qu’on décide de se lancer à la découverte d’autres pays ! D’ailleurs, nombreux sont les voyageurs qui ont fait des choses encore plus fantastiques, je reste un petit joueur comparé à eux ! Et il me reste tant à découvrir à travers le monde…mais j’espère que cela te donnera un peu d’inspiration !

 

Être journaliste aux World Nomad Games au Kirghizistan

Comme le dit le proverbe : “Qui ne tente rien, n’a rien !“.

Eh bien je l’ai joué au culot pour ce coup-là : alors que j’organisais mon voyage au Kirghizistan, j’ai vu un bouton en haut du site officiel des Jeux Nomades “Press accreditation“. Ni une ni deux, j’ai rempli le formulaire d’inscription, puisqu’une des cases était “Blogger”. Après leur avoir envoyé quelques-uns de mes articles rédigés sur Un Tour du Monde, j’ai reçu le Graal !

J’ai donc eu le transport, l’hébergement, les repas, des goodies et les meilleures places pour les cérémonies…tout ça gratuitement ! Un vrai rêve pour la semaine la plus dingue de ma vie !

En voir plus

Plonger au cœur de la plus grande diversité marine dans les Raja Ampat

L’archipel des Raja Ampat est l’une des régions les plus dingues au monde en terme de plongée sous-marine.

En logeant sur l’île de Kri, j’ai notamment pu plonger à Cape Kri qui détient le record du nombre d’espèces différentes référencé sur une seule plongée (374 espèces !). Tous les jours, je voyais requins, tortues et une infinité d’autres espèces aquatiques…

Mais mon spot préféré est Blue Magic, encore plus hallucinant au moment où j’y étais…

Faire un footing sur la Grande Muraille de Chine puis la descendre en luge

Etant limité en temps pour la visite de la Grande Muraille, mais voulant en prendre plein les yeux, j’ai donc parcouru les 4km d’escaliers au pas de course et en courant !

Et pour le retour, j’ai grimpé dans une luge d’été et descendu à toute vitesse la colline !

En voir plus

Grimper au sommet d’une pyramide en Egypte

En me baladant autour des pyramides de Gizeh, j’ai été abordé par un guide local et malgré mon refus d’être accompagné durant ma visite, celui-ci ne m’a pas lâché.

Moyennant un petit billet à un policier pour qu’il regarde ailleurs (ce que je n’ai compris que plus tard), j’ai pu grimper sur la plus grande des pyramides des reines (30m de haut quand même), offrant une magnifique vue sur les trois grandes.

Dormir au pied des volcans Hekla et Eyjafjallajökull

Lors de mon tour de l’Islande en auto-stop, j’ai eu l’occasion de planter ma tente à des endroits incroyables, notamment au pied de deux volcans : celui au nom imprononçable, l’Eyjafjallajökull mais également l’Hekla.

Ce soir-là, je m’étais fait larguer par deux touristes, littéralement au milieu de nulle part. Pas un chat à la ronde, la rivière la plus proche est à 25 kilomètres…et je n’ai plus d’eau !

En voir plus

Nager avec une tortue verte dans la Mer Rouge

A peine quelques mois après avoir passé mon permis de plongée en Thaïlande, j’ai pu découvrir la faune aquatique de la Mer Rouge en Egypte.

Quelques minutes après être descendu au fond, je tombe sur une tortue verte pas peureuse du tout : une première pour moi à l’époque !

En voir plus

Observer les lions de près au Bénin

Passant quelques jours au Parc national de la Pendjari au Bénin, j’ai eu la chance de tomber sur un couple de lions à seulement quelques mètres du 4×4 dans lequel j’étais.

Des créatures d’une beauté rare, au regard perçant…

Boire un thé avec deux mamies vietnamiennes à Ba Dong

Alors que j’explorais la campagne vietnamienne à l’embouchure du Mékong avec mon pote Antonin, nous entendons deux mamies nous appeler.

Elles ne parlent pas un mot d’anglais ni de français, et nous ne parlons pas vietnamien, alors nous nous faisons comprendre par gestes.

Elles nous offrent du thé et des biscuits, dans leurs propres tasses (et ces mamies n’ont plus beaucoup de dents !) tandis que nous essayons de les prendre en photo par surprise : pas moyen de les avoir !

Un beau moment d’échange humain

En voir plus

Survoler les temples et tombeaux de Louxor en montgolfière

Je suis allé en Egypte en période de crise et le nombre de touristes était alors au plus bas.

Le résultat : les nombreux égyptiens qui vivent du tourisme me harcelaient pour aller dans leur boutique, prendre leur felouque, les engager en tant que guide etc. Mais cela m’a également offert une possibilité unique !

Quatre mois avant, en Birmanie, j’avais dû renoncer à survoler les temples de Bagan à cause du prix exorbitant (350€). Et là, sans le demander, le tenancier de l’auberge où je logeais me propose un vol en montgolfière le lendemain pour…26€ !

En voir plus

Grimper à l’arrière d’un camion porte-voitures pendant une révolte des mineurs en Bolivie

De retour d’une excursion de 4 jours dans le Sud Lipez, j’arrive dans la ville d’Uyuni, où il n’y a rien à faire. Mon objectif est de partir vers Potosí, ma prochaine étape.

Mais une grève nationale et violente a éclaté et le pays est paralysé. Plus de bus, plus de taxis, pas d’avion avant 3 jours. Après plusieurs heures de recherche, je finis par trouver quelqu’un qui accepte de m’emmener avec d’autres personnes au début du barrage des mineurs, dans l’optique de le traverser à pied et de trouver un véhicule de l’autre côté.

Au final, après 3h de marche avec le sac à dos, la nuit qui tombe et aucun refuge à des kilomètres à la ronde, le danger de la nuit glaciale dans la Cordillère des Andes nous guette.

Heureusement, deux camions porte-voitures se dirigent vers nous. Nous leur expliquons que la route est bloquée, et en faisant demi-tour, ils acceptent de nous prendre sur les plateaux à l’arrière et nous prêtent même des couvertures.

Alors nous nous accrochons fermement pour ne pas tomber dans les virages et nous grelottons de froid durant 3h de route de montagne…une expérience insolite, s’il en est !

En voir plus

Me retrouver sur une autre planète, dans le Sud Lipez

Pour moi, la région la plus belle que j’ai pu visiter à égalité avec l’Islande.

Des lagunes turquoises, une lagune rose où se promènent des centaines de flamants roses, des déserts incroyables, des étendues blanches infinies d’où sortent des îlots de cactus, une faune extraordinaire…

Une zone du monde à tomber par terre !

En voir plus

 Faire une croisière sur la rivière Li, en Chine

Beaucoup de gens connaissent la Baie d’Halong au Vietnam, et ses pains de sucre qui sortent de la mer. La région de la rivière Li en Chine est du même style, mais sur la terre ferme !

J’ai donc pu embarquer avec mon père sur une croisière de quelques heures, et remonter doucement cette rivière pour découvrir lentement des paysages qui font toujours rêver les artistes

En voir plus

 Faire un feu et dormir seul dans le désert au Maroc

Ce voyage, je ne l’ai pas du tout préparé. J’ai acheté le billet d’avion le jeudi, et j’ai décollé le vendredi. Mon itinéraire s’est donc fait sur place

Après avoir traversé le Haut-Atlas par le col de Tizi-n-Tichka et sa route aux 800 virages, j’ai ramassé quelques brindilles pour faire un feu, me préparer un repas et profiter d’un ciel étoilé infini…

En voir plus

Nager avec les raies manta près de Bali

Durant les huit jours que j’ai passé en Papouasie, sur l’île de Kri, j’ai entendu qu’il était possible de croiser des raies manta…mais si ces plongées étaient les plus belles de ma vie, je n’ai pas eu la chance d’en voir.

Heureusement, près de Bali, une autre opportunité s’est présentée à Nusa Lembongan : non loin, il y a une “station de nettoyage” de raies manta. En fait, c’est un endroit où elles se rassemblent pour se faire nettoyer par d’autres espèces (gobies, crevettes, labres…). Et effectivement, malgré les remous, c’est l’endroit idéal pour passer un moment magique avec ces animaux extraordinaires.

La grâce de leurs déplacements fait penser à des oiseaux géants qui volent au ralenti

Descendre des dunes  de sable en buggy et en sandboard au Pérou

Si tu me connais un peu, tu sais que je raffole des nouvelles expériences, dès qu’une occasion se présente.

Sur la route de Nazca, à Huacachina, sur la côte péruvienne, se trouve un véritable désert de sable où il est possible de monter dans un buggy et dévaler à toute vitesse les dunes de sable ! Mais ce n’est pas tout : comme à la montagne, on peut les descendre sur des planches, des “sandboards”. Debout, assis ou sur le ventre, sensations fortes garanties !

Et comme j’avais quelques heures à tuer à Nazca, j’ai remis ça une seconde fois !

En voir plus

 Assister au repas des moines près de Mandalay

Ayant discuté avec un moine sur le pont U-Bein, en Birmanie, j’ai appris qu’il était possible d’assister à leur repas au monastère Mahagandayon à 10h.

Un moment hors du temps, lorsque plus de 1000 moines de tous âges font la queue avec leurs couverts pour recevoir leur repas offert par des donateurs. Ils s’installent ensuite dans un immense réfectoire pour déjeuner.

En dehors de ce moment, on peut déambuler dans cette petite “ville” et observer (avec discrétion et respect) le quotidien des moines.

En voir plus

 Visiter des temples bouddhistes à Bangkok

Si je n’ai pas spécialement apprécié l’ambiance de Bangkok, trop touristique et blindée d’arnaqueurs, il faut reconnaître que les beautés architecturales ne peuvent pas laisser de marbre.

D’un immense bouddha couché de 46m de long au Mont d’Or de Wat Saket en passant par le Wat Suthat pour n’en citer que quelques uns, il y a de quoi faire dans la capitale thaïlandaise…

 Faire exploser de la dynamite au fond d'une mine à Potosi

En pleine période d’affrontements entre les mineurs et les policiers boliviens, je galère à passer les routes bloquées pour atteindre Potosí, ville coloniale dont l’atout principal est…une immense mine d’argent !

Vidée de ses travailleurs grévistes, il est malgré tout encore possible de la visiter (au moins, on ne les dérangera pas…). J’achète de la dynamite au marché (normal…) et accompagné d’une guide, je descends au cœur de la montagne par d’impressionnantes échelles en bois.

Une fois en bas, elle prépare le paquet, disparaît au fond d’un boyau et quelques instants plus tard, un immense “BOUM” retentit, faisant trembler les parois…

En voir plus

Chevaucher et dormir dans une yourte chez les nomades près du lac Son Koul

Une fois les World Nomad Games terminés, je me dirige vers le centre du Kirghizistan et arrive à Kochkor où je trouve un guide pour m’emmener à travers les montagnes et les pâturages jusqu’au lac Son Koul.

Je passe ainsi trois jours à cheval, m’émerveillant des paysages variés, traversant rivières et cols en discutant avec mes différents hôtes, semi-nomades. Ils vivent dans des yourtes le printemps et l’été, pour élever leur bétail et redescendent en ville l’hiver. À l’occasion, ils accueillent quelques visiteurs de passage à qui ils accordent l’hospitalité dans une yourte.

Des moments de partage, au cœur d’une culture qui tend à disparaître…

Me faire charger par un éléphant à la Pendjari

Durant le mois que j’ai passé au Bénin, je me suis rendu au parc national de la Pendjari, au nord du pays.

Sur place, j’ai pu voir d’innombrables espèces d’animaux (buffles, lions, crocodiles, phacochères, hippopotames…) et quelques troupeaux d’éléphants, tant à pied qu’en jeep.

Mais quand un éléphant de 6 tonnes bat des oreilles et commence à charger, il vaut mieux filer !

 Escalader les temples de Bagan pour admirer le coucher de soleil

S’il y a un lieu qui m’a motivé à venir en Birmanie, c’est bien la plaine de Bagan et ses 4000 temples, pagodes et stûpas.

Mais aussi belles que soient les photos, c’est sur place qu’on en prend vraiment plein les yeux. En calèche, à moto ou à pied, c’est un site qui mérite clairement plusieurs jours de visite.

Et quitte à dormir dans les parages, autant grimper sur une pagode et admirer le coucher de soleil illuminer une dernière fois les toits qui semblent s’étendre à l’infini…

En voir plus

 Manger des scorpions et des criquets à Wangfujing

La plupart des français avec qui j’ai discuté de la Chine ont toujours ces préjugés comme quoi les chinois mangent des chiens ou des insectes à tous les repas.

Concernant ces derniers, il est possible de “déguster” une foultitude de spécimens à Pékin…mais uniquement dans une rue : Wangfujing. Ici, jeunes et moins jeunes se lancent le défi de manger telle ou telle espèce : c’est dire si ce n’est plus dans les coutumes d’aujourd’hui.

Alors j’en ai profité pour essayer les criquets et les scorpions, parmi tous les choix proposés…

En voir plus

 Découvrir des parcs d'attraction de dingues en Europe et en Asie

Depuis ma jeunesse, je suis friand de rollercoasters en tous genres. Du départ de 0 à 100km en 2,5 secondes du Blue Fire d’Europa Park en Allemagne aux montagnes russes inversées de l’Happy Valley en Chine, du parc à thème moitié attractions/moitié aquarium d’Ocean Park à Hong-Kong aux 78m de chute du Shambhala de Port Aventura en Espagne, de la féérie de Disneyland aux 7 inversions du Goudurix d’Astérix…je les adore tous !

Alors dès qu’une occasion se présente, je grimpe dans le train et c’est partiiiiii !

En voir plus

 Faire le tour de l'Islande en stop

Un sacré challenge pour moi, celui-là ! Je n’avais jamais fait d’autostop de ma vie et c’est seulement mon second voyage en solo après la Chine.

Je rêvais d’aller en Nouvelle-Zélande, mais le budget n’étant pas là, je découvre ce pays incroyable…mais extrêmement cher. Alors pour pouvoir y aller quand même, je prends une tente, un sac à dos, de la nourriture…et c’est parti ! 

Cette expérience est l’une des plus belles et des plus éprouvantes de ma vie. Les tempêtes, la solitude, l’attente interminable, la pluie, le poids du sac…un véritable voyage initiatique mais largement rattrapé par la beauté inimaginable des paysages tout droit sortis d’une autre planète…

En voir plus

 Jouer à la pétanque-tongs avec des enfants dans un village paumé de Birmanie

Il y a des moments magiques comme ça qui arrivent alors qu’on ne les attend pas.

Au cour d’un trek dans les montagnes près de Hsipaw en Birmanie, j’arrive avec une poignée d’autres backpackers dans un village complètement paumé. Au détour d’une ruelle, nous tombons sur des enfants qui parient des élastiques dans un jeu de précision : le but est de dégommer un caillou avec sa tong. Ni une ni deux, je tente mon coup…mais je manque d’entraînement!

Un moment plus tard, plus haut dans le village, trois gamins courent vers nous, véritablement euphoriques de nous voir. Une longue séance de câlins et de jeux s’ensuit, dans un moment tout simple de partage où la langue et l’origine ne sont plus une barrière…

En voir plus

 Me faire piquer mon casse-croûte par un singe en Malaisie

Ceux qui ont eu l’occasion d’aller en Asie du Sud-Est le savent tous : les singes sont des voleurs !

Mais en 2009, j’ai 20 ans, c’est mon premier voyage par là-bas et avec mon pote Antonin, nous cassons la croûte après un trek vraiment très éprouvant dans la forêt tropicale de Taman Negara.

Il n’aura fallu qu’un moment d’inattention pour qu’un macaque nous chipe notre paquet de pain de mie et se fasse la malle hors de portée…

 Boire un alcool de serpents et de scorpions au bord du Mékong

Lors d’une journée en bateau dans le delta du Mékong, au Vietnam, je fais halte dans une petite bicoque et suis intrigué par le contenu d’un énorme bocal : des serpents et des scorpions macèrent dans de l’alcool.

Toujours curieux de nouvelles expériences, je demande si je peux essayer…et m’en enfile un verre !

En voir plus

Affronter la jungle étouffante au Taman Negara

Après m’être complètement cramé le dos sur les îles Perhentian en Malaisie, j’arrive avec mon pote Antonin à l’orée de l’une des plus vieilles forêts tropicales du monde (bien plus ancienne que la forêt amazonienne).

Ayant trouvé quatre compagnons, nous partons au cœur de la jungle et en moins de 10 minutes sommes totalement trempés de sueur : c’est un véritable four. La boue, les sangsues, les racines géantes, l’humidité et la chaleur rendent la progression très difficile mais nous découvrons des insectes et végétaux surréalistes.

Plus tard, nous nous faufilerons profondément dans une grotte, à la lueur d’une seule lampe torche pour six. C’est le flash d’un appareil photo qui réveillera des centaines de chauve-souris qui virevolteront et frôleront nos têtes.

Puis dehors, je tomberai nez à nez avec un indigène portant une souche d’arbre, sa femme et leur bébé sortis de nulle part…

Explorer le désert du Wadi Rum en Jordanie et dormir chez les bédouins

À bord de la voiture la plus défoncée que j’ai pu voir de ma vie, j’ai pu vadrouiller dans le Wadi Rum et son sable rouge-orangé.

Au bout d’une journée de découverte, entre dunes de sable géantes, arches rocheuses et sites historiques du passage de Lawrence d’Arabie, j’arrive dans un camp bédouin où je vais passer la nuit.

Le coucher de soleil laisse place à un des plus beaux ciels étoilés, avant de manger autour du feu, bercé par la mélodie d’un oud.

En voir plus

 Avoir le temple d'Abou Simbel pour moi tout seul en Egypte

Un rare privilège s’il en est !

L’Égypte traversant une grave crise, les touristes ont délaissé le pays et les infrastructures sont à l’abandon.

Les bus touristiques étant annulés, je me faufile dans un minibus et me planque au fond selon les recommandations du chauffeur, pour ne pas me faire choper par les militaires lors du passage des checkpoints.

J’arrive dans une ville déserte où les hôtels sont désaffectés et parvient à rejoindre le site archéologique où même les gardiens sont absents. J’ai donc le droit à une visite exceptionnelle, absolument seul sur place…

 Grimper à cheval au camp de base du Kawa Karpo dans le Yunnan

Les Monts Hengduan dont le Kawa Karpo est le plus haut sommet (6740m) sont le cadre de paysages parmi les plus beaux que j’ai pu voir en Chine.

Logeant dans une chambre chez l’habitant, et en m’aidant de gestes, je parviens à faire comprendre à mon hôte que j’aimerais faire du cheval dans les montagnes.

Deux jours à cheval pour trois lieux uniques : le camp de base du Kawa Karpo, jamais vaincu et désormais interdit d’ascension suite à l’anéantissement d’une expédition en 1991, son lac d’altitude à atteindre à pied, et la cascade gelée de Shenpu.

En voir plus

Descendre au fond d'un volcan aux flammes bleues à Kawah Ijen

Un phénomène incroyable que je ne connaissais pas avant mon voyage sur l’île de Java ! Des flammes bleues dans l’un des volcans les plus actifs d’Indonésie !

Pour les voir, il faut partir à 1h du matin, grimper au sommet du volcan (2386m d’altitude) puis descendre au fond du cratère. Le tout dans le noir. Avec un masque à gaz à cause des émanations toxiques.

Pendant ce temps, de pauvres travailleurs extraient du souffre et le remontent sur le dos (80kg en moyenne), sans aucun équipement de sécurité.

Au fond du cratère, le lac le plus acide du monde et des flammes bleues qui brûlent continuellement…un spectacle étonnant dans une ambiance particulière.

 Faire un bonhomme de neige sur un des sommets du Haut-Atlas au Maroc

La route du Tizi-N-Tichka, qui relie Marrakech à Ouarzazate est longue de 200km et n’est qu’une succession de petits virages dangereux dans des paysages d’une beauté exceptionnelle.

Au sommet, à 2260m d’altitude, je fais une pause dans mon road-trip marocain pour fabriquer un petit bonhomme de neige…un souvenir insolite dans un pays aussi désertique !

En voir plus

Explorer de bon matin la cité antique de Pétra

Si tu me connais un peu, tu sais que je ne suis pas fan de la foule…et encore moins sur mes photos et vidéos !

Alors pour profiter d’un lieu aussi mythique et touristique que la cité antique de Pétra, il m’a fallu arriver sur place à 6h du matin…mais quel pied !

J’ai passé en tout 3 jours dans cet immense site archéologique, mais c’est vraiment au petit matin, avant l’arrivée des touristes et des vendeurs, que la ville se revêt de mystère…

Et un petit conseil si tu y vas : trouve l’escalier dérobé après les temples royaux, et grimpe en haut de la falaise de 200m pour observer le lever du soleil sur le Trésor, la façade la plus emblématique de Pétra.

En voir plus

 Traverser une grotte en canoë dans la Baie d'Halong

Après avoir déniché un super coup à Hanoï pour visiter la Baie d’Halong (50€ pour le transport aller-retour depuis la capitale, 2 jours et une nuit sur une jonque, les repas, visites de grottes, balade en canoë…), j’arrive avec mon pote Antonin dans cette région renversante bien que touristique.

Durant notre balade en canoë au milieu des pics karstiques, nous découvrons par hasard un long tunnel creusé par l’eau dans la roche et nous y engouffrons. Nous découvrons alors un lac magique entouré de falaises de toute part, couvertes d’arbres luxuriants…

Au retour, on se fait râler dessus car la balade n’était censée durer qu’une heure et…on n’a pas vu le temps passer ! Tant pis, on profitera de la soirée pour plonger dans l’eau du haut de la jonque…

En voir plus

 Admirer les icebergs du Jökulsárlón

Mes premiers icebergs… Un endroit unique et qui restera longtemps gravé dans ma mémoire.

Je suis alors en train de faire mon tour de l’Islande en stop, accompagné pour quelques jours de deux françaises que j’ai rencontré sur le trek du Landmannalaugar. On arrive au bord de ce lac dont le nom signifie “lagune du glacier“.

Ici, d’immenses blocs de glace se séparent du glacier Vatnajökull et dérivent sur le lac avant de rejoindre l’océan. Ces icebergs ont des couleurs incroyables allant du blanc et du turquoise au bleu foncé, du jaune sulfurique au noir des cendres volcaniques.

Un sentiment de sérénité m’envahit, alors que quelques phoques nagent au milieu des géants de glace… 

En voir plus

 Voir de très près une mortelle méduse-boîte de 1m20 lors d'une plongée de nuit à Koh Tao

J’ai eu parfois quelques frayeurs à cause d’animaux dangereux au cours de mes voyages, mais pour celui-là, on peut vraiment dire qu’on a eu chaud !

J’étais à Koh Tao avec mon pote Manu, et nous profitons de notre dernière soirée pour faire une plongée sous-marine de nuit, ayant tout juste obtenu notre niveau Advanced Open Water.

Partout dans les clubs de plongée, on trouve des posters de prévention, qui avertissent de la présence de “Box jellyfish” : des méduses-boîtes aux piqûres extrêmement douloureuses et souvent mortelles pour les humains.

Ça n’a pas manqué, en fin de plongée, dans le noir complet, nos lampes-torches tombent sur une méduse d’1m20…à quelques centimètres de Manu, qui lui tourne le dos !

Plus de peur que de mal, mais une rencontre finalement rare, car personne ne nous croyait : même des moniteurs avec plusieurs centaines de plongées derrière eux n’en avaient jamais vu…une chance que j’ai pu la filmer pour le prouver !

En voir plus

Faire le tour de l'Ecosse en auto-stop

Deux ans après mon trip en Islande, et après plusieurs voyages axés “vieilles pierres”, j’ai eu envie de faire le tour de l’Ecosse en stop pour profiter de ses paysages.

Profitant de ma précédente expérience, j’ai pris une ardoise qui m’a bien aidé !

De Glasgow aux Highlands, de l’île de Skye au Loch Ness, de Stirling à Edimbourg, ce petit voyage de 10 jours m’a permis de découvrir le pays d’origine de mon héros d’enfance préféré : Picsou.

Mais c’est surtout de ce voyage que m’est venu le nom de mon toutou : Skye !

En voir plus

 Visiter des maisons troglodytes en Cappadoce

Ce voyage commence à remonter : 2005 ! Un voyage en famille, où l’on a pu notamment découvrir la Cappadoce et ses maisons troglodytes.

C’est dingue de se dire que ces maisons sont habitées depuis le IVème siècle et de pouvoir toujours les visiter avec leurs résidents actuels et leurs meubles… Plusieurs églises parsèment également les galeries.

Survoler les lignes de Nazca au Pérou

Un moment unique pour un endroit unique au monde !

Ces lignes ont été réalisées par le peuple Nazca, quelques siècles avant notre ère, en déblayant les pierres parfois sur plusieurs kilomètres.

Il est possible d’en voir quelques unes depuis une tour, mais le mieux reste de prendre un petit avion pour en voir une douzaine lors d’un vol d’une demi-heure.

Mais attention à l’estomac ! Pour chaque figure, l’avion penche à droite et en fait le tour pour les passagers à droite, puis penche à gauche et refait un tour pour les passagers de gauche. J’ai vu une personne passer le vol entier les yeux fermés, la tête entre les mains !

En voir plus

Cette page est en train d’être recréée. Voici les expériences insolites que je n’ai pas encore eu le temps de mettre en forme :

 Me faire attaquer par des sternes arctiques au delà du Cercle Polaire

 Goûter de la viande de chameau à Hurghada

Crapahuter dans l’incroyable Machu Picchu

 Me balader dans l’Acropole d’Athènes

 S’incruster à un mariage dans une mosquée au Caire

 Me prendre pour Indiana Jones dans les souterrains d’un temple ancien en Birmanie

 Réussir le trek des Gorges du Saut du Tigre en un temps record

 Flotter dans la Mer Morte, point le plus bas du monde

 Déambuler dans Manhattan et grimper dans la statue de la Liberté

 Me balader sur les rives des lacs de Plitvice en Croatie

 Visiter Venise sans touristes en plein mois d’août

 Faire du canoë-kayak dans les Balkans

 Rencontrer les ours bruns à Kuterevo

 Faire de l’urbex dans un bunker perdu en Slovénie

 Me croire dans les mines de la Moria à Škocjan

 Perdre et retrouver mes lunettes au fond d’un lac en Slovénie

 

Evidemment, cette liste n’en finirait pas si je devais y mettre tous mes souvenirs, et je compte bien la faire s’allonger au fil des années, mais j’espère qu’elle t’a donné envie de prendre ton sac à dos et de partir à ton tour vivre des expériences inoubliables !

Si tu es d’accord avec ce proverbe, alors plus rien ne te retiendra :

«Dans 20 ans, tu seras plus déçu par les choses que tu n’as pas faites que par celles que tu auras faites. Alors, sort des sentiers battus. Mets les voiles. Explore. Rêve. Découvre.» – Mark Twain

Je ne peux pas trouver de meilleure conclusion !