Les World Nomad Games au Kirghizistan : la semaine la plus dingue de ma vie !

Artisanat au Kirghizistan

 

Pourquoi tu dois absolument assister aux World Nomad Games au moins une fois dans ta vie ?

PARCE QUE C’EST L’ÉVÉNEMENT LE PLUS HALLUCINANT DU MONDE !

 

Cavalier mongol au World Nomad Games

 

Sérieusement, j’ai passé la semaine la plus folle de ma vie au Kirghizistan, à assister à des matchs enflammés de kok-boru, des combats de lutte à cheval, de l’archerie en tout genre, de la fauconnerie et j’en passe…

 

Tourisme au Kirghizistan

C’est pas tous les jours qu’on peut se prendre en photo sur un chameau avec un aigle sur le bras !

 

Yourte en Asie Centrale

 

Laisse-moi te raconter tout ça !

Il y a 2 ans, je m’étais noté le Kirghizistan sur ma liste des prochains pays à visiter, car les paysages avaient l’air dingues et que je voulais m’intéresser à la culture nomade, toujours présente ici.

Mais quand j’ai entendu parler des Jeux Nomades Mondiaux, je suis devenu fou ! Je DEVAIS y aller !

Un grand merci à mon patron, qui a accepté que je prenne des congés en septembre pour me permettre d’y aller…et qui a même décidé de sponsoriser le voyage !

 

Bishkek, capitale du Kirghizistan

Bishkek, la capitale du pays

 

Mais en plus, grâce à ce blog, j’ai pu obtenir une accréditation de journaliste pour couvrir l’événement ! C’est pas hallucinant ça ? J’ai donc eu le logement, la nourriture, le transport sur place, les meilleures places pour les cérémonies d’ouverture et…un accès total partout ! J’ai pu filmer tous les sports de très près ! Les coudes sur le tatami pour les sports de lutte, et les pieds dans le sable aux côtés des sportifs pour l’équitation ! On a même été escortés par la police entre Bishkek, la capitale, et Tcholpon-Ata, au bord du lac Issyk-Koul, où se déroulent les jeux.

Allez, sans plus tarder, un petit tour d’horizon de ce que j’ai pu voir cette semaine.

 

Journaliste aux Jeux Nomades Mondiaux

Un vrai p’tit reporter :p

 

Le premier soir, après être allé chercher ma carte de journaliste et avoir reçu un sac avec plein de goodies (casquette, gilet, badge, plaid, documents etc.), j’ai pu assister à un spectacle qui restera longtemps gravé dans ma mémoire : la cérémonie d’ouverture des jeux nomades. Je n’y vais pas par quatre chemins, c’était ultra beau, et digne des cérémonies des Jeux Olympiques.

 

Cérémonie d'ouverture des World Nomad Games

 

Légende kirghize

 

Show au Kirghizistan

 

Spectacle en Asie Centrale

 

Le second jour, direction la vallée de Kyrchyn, à 40km de Tcholpon-Ata pour découvrir l’immense ethno-village. C’est ici que la magie opère.

 

Kyrchyn au Kirghizistan

Une partie du village, vue d’une colline

 

A peine descendu du minibus, j’en prends plein les yeux. Pas moyen de faire cinq mètres sans voir des trucs de fou ! Des tenues traditionnelles incroyables, des danses locales, des centaines de yourtes sur des kilomètres…je me prends la vie quotidienne des nomades en plein dans la tronche ! Et ça fait plaisir !

 

Balançoire et jeunes filles au Kirghizistan

 

Kermesse au Kirghizistan

 

Instruments de musique nomades

 

Culture nomade

Les WNG rassemblent des gens du monde entier…

 

L’après-midi, j’assiste à la cérémonie d’ouverture, spécifique à cette vallée…et c’est encore une grosse claque !

Comment est-ce possible qu’on n’entende pas parler des WNG chez nous ? C’est mille fois plus intéressant que de regarder 22 mecs courir après un ballon, sérieux !

Assise à ma droite, la ministre de la Culture du Kirghizistan m’offre un chocolat…ahah ! C’est drôle d’être journaliste et d’être à côté de personnalités…à quelques mètres se trouvent le président du Kirghizistan, celui de Turquie, le premier ministre hongrois, le président du Tatarstan (une république de la fédération de Russie) et j’en passe…

 

Cérémonie d'ouverture de Kyrchyn

 

Bataille à cheval

 

Homme en feu aux World Nomad Games

 

Tir à l'arc avec les pieds

Tirer à l’arc avec les pieds, sur des échasses…pas mal hein ?

 

Traditions du mariage au Kirghizistan

Une tradition kirghize pour le mariage :
le prétendant course la femme pour lui faire un bisou
et s’il réussit, ils peuvent s’épouser…mais s’il échoue,
la femme le poursuit pour lui asséner des coups avec une cravache !

 

Spectacle à Kyrchyn

 

En me promenant parmi les yourtes, j’ai l’occasion de goûter au fameux koumis, du lait de jument fermentée. Et comme on me l’avait dit…c’est immonde ! On dirait un mélange de vinaigre au fromage avec des relents de jambon cru…beurk !

 

Koumis, lait de jument fermenté

 

Le lendemain, troisième jour, je retourne dans la vallée de Kyrchyn pour découvrir le Salburun, un ensemble de sports de chasse traditionnelle du Kirghizistan, et de l’Asie Centrale en général.

 

Femmes tirant à l'arc

 

La première épreuve est la chasse au faucon : l’éleveur agite une corde sur laquelle est attachée un oiseau factice, et le faucon a 3 minutes pour faire un maximum d’attaques. Le record auquel j’ai assisté était de 25 allers-retours, tandis que certains autres faucons ont plutôt décidé de…prendre leur envol vers les montagnes…

 

Chasse au faucon au Kirghizistan

 

Puis vient la seconde épreuve : la course d’aigles. L’éleveur se place à l’autre bout du terrain, et appelle son aigle. On mesure ensuite le temps qu’il a fallu à l’aigle pour l’atteindre, et le plus rapide remporte la victoire.

 

Course d'aigles au Kirghizistan

 

Après cela, je suis allé voir le concours de tir à l’arc kirghize, à quelques mètres de là. Durant les jeux, plusieurs épreuves auront lieu, selon la distance et le type d’arc (kirghize, mongol…).

 

Tournois d'archerie au Kirghizistan

 

Archers au Kirghizistan

 

Hélas, j’ai ensuite raté la course de lévrier Taïgan, mais un autre journaliste m’a gentiment envoyé cette photo pour t’en faire profiter.

 

Course de lévriers Taigan

 

Le soir, de retour près du lac, j’ai pu assister à une soirée culturelle (encore une cérémonie d’ouverture !) dans un amphithéâtre. Il s’agissait ici de danses, de chants, de défilés de mode, de démonstrations d’instruments de musique, traditionnels ou modernes.

 

Cérémonie culturelle à Tcholpon-Ata

 

Défilé de mode kirghize

 

Le quatrième jour, je suis resté à Tcholpon-Ata, pour voir quelques matchs de différentes formes de lutte (sumo, lutte coréenne, lutte kirghize…).

 

Lutte coréenne

Lutte coréenne

 

Sumo aux World Nomad Games

Sumo

 

Mais surtout ! Surtout ! Assister à des matchs du sport national ! Le kok-boru !

Comment ne pas être intrigué par un sport se jouant à cheval, où le but est d’attraper une carcasse de chèvre d’un trentaine de kilos fraîchement décapitée, et de l’envoyer dans un but en forme de piscine à l’autre bout du terrain.

Alors oui, ça peut paraître violent…et ça l’est, mais il ne faut pas oublier que la vie des nomades est dure. Et contrairement à la corrida qui est toujours pratiquée en Europe, la chèvre est morte avant le match ! Et traditionnellement, les vainqueurs se partagent la viande, donc rien n’est perdu !

 

Kok-boru aux World Nomad Games

 

Kok-boru au Kirghizistan

 

Quoi qu’il en soit, c’est un sport incroyable, pour lequel on se prend vite au jeu ! Durant cette semaine, j’ai donc pu voir 6 matchs.

Un match dure une heure, divisée en trois périodes de 20 minutes. Il doit y avoir toujours 4 joueurs par équipe sur le terrain, mais les remplacements sont illimités : on peut donc avoir une équipe de 8 à 12 joueurs qui se relaie régulièrement en fonction de la fatigue des joueurs et des chevaux.

 

Ramasse-chèvre au Kirghizistan

 

 

Grâce à mon statut de journaliste, j’ai pu me placer avec les remplaçants et les sélectionneurs, juste au bord du terrain. Bon par contre, il faut être réactif quand les chevaux te foncent dessus au galop pendant que tu as le nez dans l’appareil photo !

 

Kok-boru : sport violent

 

Durant leurs matchs, j’ai même pu discuter avec l’équipe de France ! Eh oui ! Il y a une équipe de France de kok-boru ! Alors certes, ils jouaient pour la première fois, et un joueur a rejoint l’équipe au dernier moment à l’aéroport, mais c’était très fun de les voir sur le terrain, et de pouvoir en apprendre davantage sur les règles du jeu avec eux.

L’un d’eux a même accepté de porter ma caméra sur son torse pendant une quinzaine de minutes ! Tu pourras voir ça dans ma vidéo 🙂

 

Equipe de France de Kok-Boru

L’équipe de France de Kok-boru et d’un jeu de société traditionnel

 

Comme les français n’avaient pas l’habitude de jouer, et que l’équipe d’Ouzbékistan était certaine de gagner, les ouzbeks les ont aidés plusieurs fois à soulever la carcasse et à marquer quelques buts…pour le show ! Un comportement super fair-play dans une compétition mondiale, mine de rien. Score final : 19-6. A noter le super état d’esprit qui règne également dans les tribunes, qui encouragent régulièrement les équipes perdantes.

 

Equipe de France de Kok-boru

 

Le soir, je suis au centre du terrain, les pieds dans le sable pour voir la lutte à cheval. Le but est simple : deux cavaliers qui doivent tenter de faire tomber l’autre de selle. Il y a également un système de points si le match s’éternise sans chute, mais que je n’ai pas compris.

 

Lutte à cheval au Kirghizistan

 

Lutte à cheval aux World Nomad Games

 

Pour le cinquième jour, je retourne à Kyrchyn car je ne veux pas rater les épreuves d’archerie, notamment le tir à l’arc à cheval.

 

Kyrchyn au coeur du Kirghizistan

Le cadre est magnifique…

 

Jeune aigle au Kirghizistan

Jeune aigle

 

Cavalière aux World Nomad Games

 

Les participants, qui viennent du monde entier, doivent porter la tenue traditionnelle de leur pays. On retrouve donc des mongols, des kazakhs, des archers des pays de l’Est et même des américaines en tenue de cow-girl.

 

Tir à l'arc à cheval

 

Compétition de tir à l'arc monté au Kirghizistan

 

Athlète aux Jeux Nomades Mondiaux

 

Je me balade ensuite dans le village de yourtes, pour y découvrir de nouvelles merveilles…

 

Archers mongols

 

Bazar et souvenirs au Kirghizistan

Le grand bazar

 

Chef de village au Kirghizistan

 

J’en profite pour acquérir quelques souvenirs, puis je trouve une marchroutka (les minibus locaux) pour revenir en ville et voir une démonstration de horse-ball faite par l’équipe de France… Hélas je la rate de peu, mais je peux assister aux demi-finales de kok-boru. Le Kirghizistan mettra une raclée à l’équipe de Moscou, mais le match entre l’Ouzbékistan et le Kazakhstan sera le meilleur de la semaine avec un score très serré de 5 à 4.

 

Course équestre au Kirghizistan

 

Je décide finalement de rester un jour de plus par rapport à mon planning pour voir les courses de chevaux à l’hippodrome, avant de partir découvrir le pays à cheval. Celle à laquelle j’assiste oppose principalement des enfants, plus légers, sur une course d’endurance de 22km.

 

Course de 22km aux World Nomad Games

 

S’ensuivent les finales de lutte à cheval, qui verra gagner l’équipe du Kirghizistan, sans surprise.

A la tombée du jour, c’est la petite finale de kok-boru entre Moscou et le Kazakhstan, gagnée haut-la-main par ce dernier.

 

Petite finale de Kok-boru

 

Puis, l’événement que tout le monde attend : la grande finale opposant l’Ouzbékistan et le Kirghizistan… Comme on s’y attendait, les kirghizes éclatent les ouzbeks…sous les applaudissements du public en folie.

 

Finale Kirghizistan-Ouzbékistan

 

C’est pour moi la fin de cette semaine sur une autre planète, à côtoyer des cultures que je n’avais pour le moment pas encore découvertes. Cette semaine a clairement été la plus folle de ma vie… Je ne peux que te recommander d’y aller un jour ! Je pense toutefois que j’ai bien fait d’y aller cette année, car l’événement n’est pas encore touristique, il y règne une réelle atmosphère d’authenticité.

 

Hospitalité au Kirghizistan

 

La prochaine édition, dans deux ans, aura lieu pour la première fois, hors du Kirghizistan, en Turquie…du coup je ne sais pas si le charme sera toujours autant présent… A voir peut-être dans 4 ans où elle se tiendra ! En tout cas, si elle se déroule dans un autre pays d’Asie Centrale, il est fort probable que j’y retourne faire un tour !

Un rêve qui débute aux Perhentian Islands, Malaisie
Aventures en Bolivie

Auteur: Morgan

Partager cet article sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *