4 – 翠湖圆通寺 Kunming : Parc du Lac Émeraude et temple Yuantong, Chine

Le réveil sonne à 7h…la nuit a été mauvaise. Un quatrième « colocataire de dortoir » est arrivé après minuit et a ronflé comme c’est pas permis. Philippe n’est pas frais non plus, aussi nous décidons de rester dormir deux heures de plus. Je n’aime vraiment pas partager un chambre avec d’autres personnes…c’est déjà le cas avec des amis, alors avec des étrangers, c’est pire…mon petit côté misanthrope probablement.

Je décide donc de ne pas rester une troisième nuit dans cette auberge, car je ne veux pas traîner la fatigue et le décalage horaire plus longtemps…et les photos récentes que j’ai vu de Dali, ma prochaine étape, m’ont donné envie d’y aller encore plus vite. J’avais prévu de partir le lendemain matin, de bonne heure, mais je choisis de prendre la route en début d’après-midi, et supprime donc la visite du temple d’Or de ma liste de souhaits.

Nous partons donc en direction du Parc du Lac Émeraude à pied. La ville de Kunming est assez unique en son genre. Elle est grande, comme toute ville chinoise : 3 millions d’habitants, mais on ne ressent pas le stress qu’on peut avoir dans une ville comme Paris. C’est une ville calme, la circulation est bonne, il n’y a pas trop de bruits, les gens ne courent pas…et il fait toujours beau.

Alors que nous marchons, un petit parc se présente sur la gauche, où différents groupes de gens font des exercices de Tai-Chi, dansent ou chantent. C’est étonnant de voir à quel point les personnes âgées chinoises sont actives. Elles ont l’air de se retrouver tous les jours au parc pour discuter et faire de la gymnastique ensemble…

 

stand de rue kunming

Stands de nourriture le long de la route à Kunming

 

Sur le chemin, nous nous arrêtons prendre un petit déjeuner.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en Chine, il n’y a pas de petit-déjeuner à proprement parler comme chez nous. Pas de biscottes, de pain, de café ou de chocolat. C’est un bol de nouilles.

La veille, je m’étais contenté d’une dizaine de petites bouchées vapeur à la viande et un œuf dur cuit dans du thé (le tout à moins d’un euro).

Là, nous choisissons la forme de nos pâtes (plus ou moins épaisses, plus ou moins larges…), puis la garniture : de la viande hachée et 4-5 légumes ou herbes aromatiques finement découpés. Une petite sauce, et hop, le tour est joué ! Un autre petit déj’ pour moins d’un euro.

 

bol de nouilles

Bol de nouilles assaisonnées

 

Nous reprenons la route, et arrivons au parc où nous souhaitons aller. Au moment même où j’explique à Philippe qu’au mois de novembre, les chinois aiment se retrouver dans ce parc, car les mouettes rieuses sont de retour…nous les voyons et les entendons à quelques dizaines de mètres de nous.

Le spectacle est assez surprenant. Des centaines de mouettes se reposent sur l’eau ou virevoltent dans un tourbillon pour attraper ce que leur tendent les visiteurs. Elles tournent dans le sens des aiguilles d’une montre, passant toujours au même endroit, et attrapant de la nourriture à la volée ou directement dans la main des gens.

 

mouettes kunming lac émeraude

 

 

 

lac emeraude kunming

Parc du Lac Emeraude

 

lac emeraude kunming

 

mouette rieuse kunming

 

lac emeraude kunming

 

Nous nous prêtons au jeu, et passons un moment à nous balader autour du lac, puis sur un pont. Rapidement, mon ventre se met en colère : il n’a pas apprécié le repas de la veille ou du matin, et me le fait savoir de toute ses forces !

À force de paracétamol et de Coca sans bulles, je le fais se calmer pour un moment, et nous partons quelques centaines de mètres plus loin, visiter le plus ancien temple bouddhique de Kunming : le Temple Yuantong (« Temple de la Compréhension de toutes Choses »). Il date de la dynastie Tang (618-907), mais a été reconstruit sous la dynastie Yuan (1276-1368).

Chacun part de son côté prendre des photos des différents bâtiments. C’est un temple encore très actif, où de nombreux fidèles continuent de prier. Comme d’habitude, plusieurs halls se succèdent, l’un derrière l’autre. Celui du centre est au milieu d’un bassin, hélas à sec lors de notre visite. Mais le charme des lieux est tout de même préservé. Comme une image vaut mille mots, et qu’il n’y a rien de plus à raconter sur ce temple, voici un échantillon de photos :

 

yuantong temple

 

yuantong temple enfant

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

yuantong temple

 

Après la visite, nous tournons à gauche, dans le but de prendre un dernier repas ensemble avant de nous séparer. Bien entendu, restaurant végétarien ! Après nous être fait montrer la direction par quelques passants, nous nous faisons guider à l’intérieur. C’est un superbe restaurant, moderne, et la table que l’on nous donne a directement vue sur le temple Yuantong. Nous commandons trois plats et du riz. L’un des trois est ultra épicé, mais pas autant que celui de la veille au soir, ou qu’une autre expérience que j’ai pu vivre en Malaisie (travers de porc « à la noix de coco », je m’en souviens encore…).

Petite précision : en Chine, il est courant de commander des plats en commun…je précise au cas où…ne va pas croire qu’à chaque fois c’est 3-4 plats par personne !

Comme ailleurs, le thé est l’équivalent de l’eau chez nous. Il est gratuit et des serveuses se tiennent derrière nous pour nous resservir dès que notre verre est vide. Nous terminons avec un quatrième plat, légèrement sucré, au goût de noix de coco très subtil.

 

nourriture chine

 

nourriture chine

 

nourriture chine

 

nourriture chine

 

Mon ventre revenant à l’assaut, je décide de partir sans trop en profiter, et laisse Philippe ramener les restes dans une boîte. Nous nous séparons sur le trottoir, après m’être trouvé un taxi qui me ramène à l’auberge pour prendre mon sac à dos.

Une fois récupéré, je me mets à la recherche d’un autre taxi, pour me rendre à la gare routière de l’Ouest. Tous ceux que j’aperçois sont déjà pris, et je marche au hasard des rues. Le premier taxi vide ne veut pas me prendre…ah bon. Le second me demande 40 yuans…le double de ce que me conseille le guide. Les négociations n’aboutissent pas, aussi je continue ma route. J’arrête un troisième taxi conduit par une femme, qui me dit qu’elle va mettre le compteur plutôt que de me donner un prix par avance. J’accepte, et j’ai bien fait, car la route m’aura coûté 18 yuans. Arrivé à la gare routière, je demande de l’aide à un policier pour trouver le bon guichet pour acheter mon billet pour Dali. Il me l’indique, et quand vient mon tour, m’aide à me faire comprendre de la vendeuse. Prochain bus dans 15 minutes, parfait !

L’heure venue, je monte dedans, et nous partons. Le bus est très confortable, il y a la clim’, et un film est projeté avec des sous-titres en anglais et…en chinois. Eh oui, tous les films en chinois sont sous-titrés en chinois ! La route durant un peu moins de 5 heures, ce sont trois films qui se seront succédés, et je dois avouer que le cinéma chinois me plaît bien ! Il est plein d’humour et assez original…je crois que j’en chercherai davantage à mon retour en France. (Un passage d’un film montrait d’ailleurs une imitation humoristique très réussie du clip « Smooth Criminal » de Michael Jackson).

 

kunming construction

Je quitte Kunming, dont des quartiers entiers sont en construction

 

Bref, après ces quelques heures de route et deux arrêts, j’arrive de nuit dans la ville nouvelle de Dali : Xiaguan. Ne trouvant pas les minibus mentionnés dans le guide, je négocie un taxi pour la vieille ville de Dali, où j’ai choisi un hôtel dont la description me plaît bien. Et effectivement, la chambre est magnifique et la cour centrale l’est tout autant. Par contre, pas de trace du tenancier « francophile » mentionné dans le guide. Tant pis, à force de gestes et avec l’aide d’une calculette, nous nous mettons d’accord et je prends la chambre…

3 - 西山筇竹寺 Kunming : les Monts de l'Ouest et le Temple des Bambous, Chine
Gros plan sur...Kunming, Chine

Auteur: Morgan

Partager cet article sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *