En route pour l’Islande !

Pourquoi l’Islande ?

Trek du Landmannalaugar

Trek du Landmannalaugar

Grand amoureux des paysages exceptionnels, j’ai toujours eu la Nouvelle-Zélande en tête, cette terre du bout du monde et ses magnifiques panoramas. Et puis, il y a quelques années, des amis m’ont parlé de l’Islande : un pays bien plus près de nous et aux activités volcaniques incroyables ! Comme à cette époque, je n’avais que l’Asie en tête, j’ai mis cette destination dans un coin de ma mémoire, en me disant que je m’y pencherais un jour. Et ce jour est finalement venu : j’apprends que je vais avoir trois semaines de vacances en août, un peu à la dernière minute. Dur de trouver un billet d’avion à prix correct pour une destination lointaine, je me penche donc sur l’Islande. Mais cette fois-ci, je ne veux pas tout prévoir à l’avance, comme j’ai pu le faire pour la Chine. Je veux découvrir sur place…

 

Un voyage pas comme les autres

Itinéraire réalisé

Itinéraire réalisé

L’Islande est une destination réputée très chère. Et après mon récent déménagement, on ne peut pas dire que je roule sur l’or. Alors je glane ça et là quelques informations sur les forums, et prends une décision : je vais faire le tour de l’Islande en stop, avec ma tente sur le dos ! Un projet un peu fou pour moi qui n’ai jamais fait d’auto-stop de ma vie, même en France ! Le voyage en solitaire me fait moins peur maintenant, puisque c’est la deuxième fois pour moi, après la Chine. Et ici, tout le monde parle anglais, donc aucun soucis pour la communication. Je me prépare donc « à l’arrache » un itinéraire provisoire, qui je sais changera sur place au gré des envies et…du désir des voitures à me prendre ou pas !

 

Le défi du sac à dos

La tente de mon voyage en solitaire en Islande

Ma maison pour trois semaines

Voyager avec un sac à dos, c’est une chose. L’avoir constamment sur le dos en est une autre. En effet, quand on dort en auberge de jeunesse ou en hôtel, on le laisse généralement dans sa chambre ou dans un casier la journée. Mais là, je ne vais jamais dormir au même endroit (ou presque), du coup, il faut prendre en compte la charge à porter. Sachant qu’en juillet/août, la nuit, la température descend facilement en dessous de 0°, il est important d’amener de quoi se couvrir. En plus, l’Islande n’est pas ce qu’on peut appeler un pays très peuplé…donc il faut prévoir de passer quelques jours en autonomie et porter nourriture, boisson, tente, sac de couchage, matelas… De toute manière, vu le prix des hébergements et des restaurants, ce sera camping et pâtes. (À 25€ la pizza, on ne va pas en Islande pour un séjour gastronomique).

Souffre dans le Landmannalaugar

Souffre dans le Landmannalaugar

Pour ne pas maltraiter ma colonne vertébrale, je découvre le forum randonner-léger, une véritable mine d’or en ce qui concerne l’optimisation de son sac à dos. Certains conseils paraissent extrêmes pour gagner quelques grammes, comme le fait de couper le manche de sa brosse à dents ou les étiquettes de ses vêtements, mais ils m’ont permis d’économiser 2kg. Eh oui, quand même ! Au final, selon le niveau de nourriture qu’il me reste à porter, j’ai entre 12 et 16kg sur le dos. Au bout de quelques jours, le sac à dos n’est plus un véritable problème, on s’habitue à porter sa maison sur soi, tandis que les kilomètres défilent sous les chaussures.

 

Les plus beaux paysages de ma vie

Si l’auto-stop ne fut pas toujours une partie de plaisir et les difficultés nombreuses (ce vent…mais ce vent !), certaines rencontres sont gravées dans ma mémoire, et les paysages traversés absolument incroyables ! L’Islande est extrêmement variée : le matin on peut marcher sur un volcan, l’après-midi s’émerveiller devant des icebergs et le soir faire des zigzags dans les fjords. Alors ne rate pas les prochains articles sur cette merveilleuse aventure !

Glacier Skaftafell

Glacier Skaftafell

Le tour de l'Islande en 15 minutes

Auteur: Morgan

Partager cet article sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *