28 – 漓江 Xingping : Croisière sur la Rivière Li, Chine

Enfin ! Je l’ai attendue celle-là : la croisière sur la rivière Li ! Nous avons patienté jusqu’à notre dernier jour dans la province du Guangxi pour la faire, puisque la météo prévoyait la fin de la pluie, et effectivement, les nuages sont là mais l’eau ne tombe plus.

Comme nous logeons dans un hôtel où le personnel ne parle que chinois, et ne semble pas vouloir faire d’efforts pour comprendre malgré le guide de conversation et les gestes, nous ne pouvons pas leur laisser nos sacs pour la journée. Un mal pour un bien, puisque nous avons eu la possibilité de les garder sur le bateau et cela nous a évité de retourner à Xingping pour les récupérer. Dans la rue, comme la veille, des femmes veulent nous vendre un tour en « bamboo boat ». Ayant glané des informations auparavant, je sais que les prix tournent à 125-150 yuans par personne, et que le parcours est toujours le même : de Xingping à Yangdi. Aussi nous acceptons leur offre en négociant quand même à 220 yuans pour les deux. Seul point négatif : nous avons dû attendre une bonne demi-heure que leur associé mène son embarcation à quai. Mon père en profite pour se faire photographier avec un vieux et ses cormorans (chacun son tour, après tout !) :

 

cormorans guilin chine

 

Finalement, nous montons à bord du bateau en bambou et commençons l’immanquable croisière. Bon, en vrai, le sol a la forme de bambou, mais c’est du plastique et un moteur a remplacé les rames. Le tourisme a pris le dessus sur l’authenticité. Quoiqu’il en soit, nous ne sommes que trois à bord : le « capitaine » et nous deux.

 

rivière li chine

 

Le paysage est encore plus beau vu de l’eau. Nous avançons à contre-courant et chaque virage dévoile de nouveaux pics. Pour l’instant, la rivière n’est pas trop fréquentée : il est environ 10 heures. Mais vu le nombre de bateaux sur les rivages, en haute saison ce doit être l’enfer. En revanche, si la pluie a cessé, le vent glacial sur l’eau nous congèle ! C’est sûr que ça change de la baie d’Halong en août !

 

bateau guilin

cheval rivière li

Faire du cheval le long de la rivière, c’est pas mal non plus !

ferry rivière li

Le ferry que nous avons pris la veille en vélo

 

rivière li xingping

 

La seconde partie est un peu plus peuplée, et quelques gros bateaux croisent notre sillage. Nous savourons notre choix d’avoir pris une bien plus petite embarcation plutôt que ces « paquebots ». Petit détail amusant : à l’arrière de ceux-ci, des cuisiniers préparent les repas pour les touristes à bord.

 

rivière lijiang chine

bateau guilin

bamboo boat lijiang

C’est pas le pied ?

 

croisière rivière li

river li china

cascade rivière li

Petite cascade

peintre rivière li

Le paysage inspire encore beaucoup d’artistes

froid guilin chine

C’est beau, mais ça caille !

 

chine yangdi

La croisière dure environ 2h30, et nous arrivons finalement à Yangdi.

Nous mangeons rapidement des pains fourrés et cuits à la vapeur : chacun renferme des ingrédients différents, et sont plus ou moins bons. Demandez à mon père s’il les a aimé, pour rire…il faut croire que je les ai plus apprécié que lui.

Comme nous avons nos sacs avec nous, nous prenons un bus qui nous dépose à l’embranchement d’une route entre Yangshuo et Guilin. Un second bus puis un taxi nous ramènent au Backstreet Hostel, puisque nous y avons aimé notre séjour quelques jours auparavant. Mon père décide de se reposer, tandis que je repars à l’assaut de la ville ! Pas de répit pour les guerriers !

Je me dirige donc vers le Nord de la ville, pour visiter le Parc des Couleurs Accumulées. J’y vais à pied, en longeant la rivière, et si la ville est bien moderne, quelques personnes pêchent à la ligne au bord de l’eau. Je souris en voyant une publicité gigantesque de Jackie Chan pour Canon : chaque pays fait la promotion de ses produits avec les stars locales, hein !

 

jackie chan canon

 

Sur la route, je suis abordé deux fois : la première rencontre dure quelques minutes, durant lesquelles nous discutons de mon voyage. Après quoi l’homme m’informe qu’il tient un magasin de thé un peu plus loin, sans insister pour que j’y aille. Plus loin, une deuxième personne m’aide spontanément à trouver mon chemin. Comme quoi, quand on est tout seul, les gens ont davantage tendance à venir parler.

Le parc en question, en haut d’une série de marches (qui l’eut cru ?), est vraiment très joli. Les chemins et rambardes en pierre se mêlent parfaitement à la végétation. Je l’arpente dans tous les sens, et il est vraiment très grand !

 

parc des couleurs accumulées

parc guilin

 

Au cours de cette balade, je serais monté au sommet de trois pics karstiques différents ! Et d’en haut, j’ai pu voir quelques bricoles sympathiques, notamment une pagode et un genre de muraille sur l’eau (sur fond musical de « Gangnam Style » diffusé depuis une scène de spectacle en bas).

 

guilin pagode

 

Dans les pics, il y a plusieurs grottes : l’une d’elle est décorée avec des bouddhas sculptés dans la roche, datés de la dynastie Tang. La grotte du Crâne Blanc quant à elle traverse la colline de part en part et est décorée de calligraphies. Voici la vue depuis l’autre extrémité, avec ce gros pic planté au milieu de la ville :

 

grotte du crane blanc

 

Sur le chemin du retour, je suis de nouveau accosté par un homme qui tient le même discours que le premier dans un parfait anglais : sa famille tient un magasin proposant 20 sortes de thé, depuis des générations. Il n’insiste pas non plus pour que j’y aille, et me raccompagne vers l’auberge. Sur le chemin, il me demande si j’ai goûté aux spécialités locales, par exemple le « Beer Fish ». Je lui demande s’il connaît un restaurant qui le propose, et il m’emmène le voir. Mais avant, petit tour par son magasin. Je ne suis pas pressé, mais reste méfiant, car j’ai lu sur le net avant mon départ qu’il existe une escroquerie en Chine autour du thé : dans certains endroits touristiques, des étudiants proposent d’aller voir une authentique cérémonie du thé. Au final, la dégustation d’un thé tout ce qu’il y a de plus basique se solde par une addition de plusieurs dizaines ou centaines d’euros. Du coup, comme les deux situations se ressemblent, je lui explique que je veux bien l’accompagner mais que je n’achèterais probablement rien. De toute manière, je n’aime pas le thé…

Sur place, il me montre les différents variétés que sa famille fait pousser : jasmin, chrysanthème et d’autres. Sa sœur insiste pour me fait goûter à un thé au lychee (après m’être fait certifier que la dégustation était gratuite, bien entendu). Forcément, je lui en achète pour ma mère… Bon, même si son but premier était de vendre, mon accompagnateur ne m’a absolument pas forcé et s’est toujours montré aimable. D’ailleurs, ce n’est qu’après cela qu’il m’a guidé vers le restaurant et il a même pris le temps de me conseiller les meilleurs plats à commander. Il m’a ensuite demandé pourquoi j’avais été si méfiant dans sa boutique, et s’est montré très surpris par mon explication concernant les arnaqueurs…mais il faut dire que Pékin n’est pas à côté.

Une fois à l’auberge, je motive mon père pour aller voir un marché un peu plus loin, et éprouver les conseils culinaires que l’on m’a donné. Résultat : un canard laqué et un poisson complets et excellents ! Nous n’avons pas pu finir tous les plats, mais pour le coup, le marchand de thé nous a permis de découvrir des mets de qualité.

 

canard-laque

 

beerfish

 

Dehors, nous cherchons le marché, et après avoir aidé une demoiselle qui galérait à décrocher sa moto, celle-ci a tenu à nous accompagner. Sauf que par traducteur interposé, elle a cru que nous voulions aller au supermarché ! Nous nous sommes donc retrouvés au troisième sous-sol d’un immeuble, effectivement dans un supermarché, mais ce n’était pas ce que nous cherchions ! Pour ne pas la vexer, nous restons quelques minutes en bas le temps qu’elle reparte, et tombons sur une salle de jeux d’arcade. Le son de chaque machine est à son maximum et les rires fusent sur les bornes et tapis de danse.

chinoises costumes traditionnels

Deux demoiselles sur un banc…normal…

 

La journée (enfin…il fait nuit, mais bon…) se termine finalement aux alentours du petit marché que nous avons fini par trouver, et après être passés par un quartier animé, aux rues bordées de magasins chics, nous rentrons dormir.

(Avec le recul, je me rends compte que l’article est très long ! J’espère que tu ne t’es pas endormi avant la fin !).

27-2 - Hors-Série : Dégustation de Pattes de Poulet, Chine
Gros plan sur...la Rivière Li, Chine

Auteur: Morgan

Partager cet article sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *