26 – 象鼻山大象 Guilin : Colline de la Trompe d’Eléphant et Mausolée, Chine

(Petite précision : normalement, nous aurions dû faire une randonnée entre les villages de Ping’An et Dazhai, mais la compagnie aérienne a supprimé notre vol entre Guilin et Xi’An. Aussi, nous avons dû en racheter un qui part le matin, au lieu du soir. En perdant cette journée, j’ai jugé plus raisonnable de supprimer cette étape et d’aller directement à Xingping, après la visite de Guilin).

 

La pluie ne s’est pas arrêtée pour cette seconde journée à Guilin. Et par moments, ça tombe fort ! Aussi, nous faisons l’acquisition du « vêtement » le plus classe qui soit : une pèlerine en plastique ! C’est moche, mais au moins nos sacs et nous-même prenons moins la flotte.

Nous nous rendons au parc de la Colline de la Trompe d’Eléphant, un pic troué par l’érosion, qui a l’allure d’un éléphant plongeant sa trompe dans le fleuve. La ville de Guilin a fait de ce lieu son emblème, et c’est aussi le logo de la chaîne de télévision locale. Sur le chemin, des statuettes de pachydermes décorent les rambardes.

 

colline elephant guilin

colline de la trompe de l'éléphant guilin

guilin pluie chine

 

Après avoir profité de la vue, bien que gênés par les gouttes, nous grimpons les marches vers le sommet de la colline. Une petite pagode la surplombe, et une plateforme permet de voir Guilin d’en haut.

 

escalier chine

La Chine est un escalier sans fin…

 

pagode guilin

 

Sous l’autre versant de la colline, des tables en pierre ont été installées où la falaise est creusée : même avec un temps pareil, des joueurs s’y amusent.

 

joueurs chinois

 

Une grotte s’ouvre précisément sous la trompe de l’éléphant :

 

trompe elephant guilin

Un peu plus loin, nous découvrons un petit sanctuaire, contre la falaise, où quelques statuettes bouddhiques sont présentées près d’une grande cloche.

 

bambou chine

cloche sanctuaire

 

En faisant quelques pas, on tombe sur un musée dédié à l’historique de la colline. On comprend alors qu’elle a été utilisée durant des guerres, comme point fort stratégique. En effet, elle est percée de plusieurs grottes, et garde l’accès au fleuve. Du coup, des armes sont exposées, ainsi que des dessins montrant des assaillants sur des radeaux.

 

musée guilin trompe éléphant

 

Nous terminons notre visite du parc par une exposition/magasin d’alcool de riz. Séance de dégustation et nous nous offrons trois petites fioles différentes. Nous empruntons ensuite un taxi vers le Mausolée des Princes de Jingjiang, à quelques kilomètres à l’Est de la ville. Les princes de Jingjiang sont issues d’une branche de la dynastie Ming qui décida de décentraliser les pouvoirs au XIVème siècle. Leur mausolée est basé sur le modèle des tombeaux Ming de Pékin, en plus petit. Le premier site présente, après l’entrée, une Voie des Esprits, qui consiste en une succession de statues le long de l’allée. Le pavillon du fond n’est éclairé qu’en partie, mais de superbes peintures sur les murs et le sols donnent une impression de relief saisissant.

 

mausolée des princes de jingjiang

tombeaux princes jingjiang

guilin jingjiang mausolée

tombeau guilin

 

Nous galérons à nous faire comprendre pour que l’on nous amène au second site, car notre ticket en mentionne trois, et des minibus sont garés sur le côté. Mais comme nous sommes les seuls touristes, les guides ne sont pas très enthousiastes à nous y emmener. Nous parvenons tout de même à aller voir un tumulus, et nous faisons rembourser le troisième site, car selon eux, avec le temps qu’il fait, cela ne vaut pas la peine.

 

tertre tumulus guilin

 

Le taxi nous ramène à l’auberge, où nous récupérons nos sacs avant de prendre un bus pour Yangshuo.

 

backstreet guilin

Le personnel de Backstreet Guesthouse et mon père

 

Hélas, nous sommes tombés dans le piège de rabatteuses qui nous ont demandé de les suivre, et l’autocar s’arrête toutes les deux minutes pour ramasser d’autres gens : le temps de trajet est doublé. Auparavant, Yangshuo était un point de départ intéressant pour la croisière sur la rivière Li, mais le tourisme lui a fait perdre son charme. Aussi, nous y posons les pieds à peine deux minutes avant de monter dans un minibus pour Fuli, où nous pensons visiter un marché local et peut-être passer la nuit. Mais le chauffeur nous dépose au fin fond de la ville, et nous ne trouvons ni marché ni auberge. Une bonne heure de marche avec nos sacs passe, toujours sous la pluie, et dépités, nous prenons un bus pour Xingping, qui était notre but final.

 

temple fuli

Un vieux temple fermé, à Fuli

 

Comme dans toute la région, les pics karstiques parsèment le décor, et nous pourrons en profiter de plus près dès le lendemain, car la nuit est tombée tandis que nous nous approchions de ce gros village.

25 - 芦笛岩桂林 Guilin : Grotte de la Flûte de Roseau, Chine
27 - 骑自行车 Xingping : Balade à Vélo au Milieu des Pics Karstiques, Chine

Auteur: Morgan

Partager cet article sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *