18 – 返回香格里拉 Yubeng : Retour vers Shangri-la, Chine

Forcément, s’il a fallu environ six heures pour atteindre Yubeng à pied, il va falloir également marcher pour quitter ce village. Avec l’aide du patron de l’auberge, je me trouve des compagnons pour le trajet, car on peut se perdre et le chemin est parfois dangereux. Après le petit déjeuner, nous partons donc à six.

 

pain tibétain

Pour changer des nouilles : pain tibétain et œufs durs

 

auberge tibet

La cour de l’auberge

 

Sans surprise, je suis le seul occidental, mais il faut dire qu’en quatre jours dans la vallée, je n’ai croisé qu’une seule personne non-chinoise.

Je m’insère dans la file de marcheurs, et avec satisfaction, tient le rythme imposé par le premier, malgré le fait que, comme à l’aller, je trimbale sur le dos mon sac d’environ 14kg. Nous longeons tout du long la rivière, et de temps en temps changeons de rive en passant par des ponts en tous genres.

 

rivière tibet

 

À un moment, nous apercevons un village un peu plus loin. En nous approchant, nous constatons qu’il est désert. À part un seul cheval qui rôde dans le coin, rien ne vit. L’atmosphère est un peu bizarre et l’on peut s’imaginer toutes sortes de choses quant à ce qui s’y est passé…et comme j’ai une imagination débordante, je me transpose dans quelque conte fantastique durant la traversée du bourg abandonné.

 

village abandonné

village tibet

 

Sur les cinq autres personnes, un seul semble parler correctement anglais, et nous pouvons par moments discuter un brin. Nous parlons des différences entre les systèmes d’éducation chinois et français, l’emploi, l’économie, etc.

Après avoir marché sans nous arrêter dans une zone où des rochers pouvaient dégringoler, puis avoir galéré dans la forêt en pente pour ne pas tomber, et avoir sauté de deux mètres à un endroit où le chemin s’arrêtait subitement, nous traversons une énième fois la rivière.

 

pont yubeng

bétail chine

Un des portails empêchant les bêtes de passer

 

Un canal a été creusé dans la montagne, sur le côté du chemin, pour laisser couler de l’eau jusqu’au prochain village, alors que la rivière se transforme en torrent, loin en bas. Le paysage devient de plus en plus aride. Le vert des plantes laisse place aux couleurs orangées de la terre, et le panorama montagneux se transforme en paysage désertique.

 

rivière chine

désert chine

canyon chine

désert yunnan

 

Enfin, la vue du dernier pont s’offre à nous, tandis que le village de Nilong se profile à l’horizon. La traversée en est impressionnante, car le vent souffle fort sur ce pont aux lattes de bois.

 

pont yunnan nilong

 

Remontés en face, un minibus attend le groupe, et le chauffeur accepte que je m’ajoute aux passagers, moyennant un supplément dû au fait que je suis un européen, donc forcément « riche ». L’avantage, c’est que je serai à Shangri-la le soir même, sans avoir à faire escale à Feilai Si ou Deqin. Une journée de gagnée sur mon programme donc…

 

yubeng equipe

 

Sur la route, j’ai pu découvrir à mes dépends des toilettes encore plus originales que les premières. Je pourrai maintenant dire que je connais « la cabane au fond du jardin ». (Attention à ne pas tomber dedans !!!).

 

cabane au fond du jardin

 

De retour à Shangri-la, je retourne au même hôtel où j’avais déjà passé quelques jours, car le prix est très avantageux et les chambres impeccables : le Tibetan Garden Inn.

17 - 冻结大本营湖 Yubeng : Camp de Base du Kawa Karpo et Lac Gelé, Chine
Gros plan sur... Yubeng, Chine

Auteur: Morgan

Partager cet article sur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *